Association Française pour la Simulation
Association Française pour la Simulation
Accueil | Bibliothèque | Définitions de la simulation
Filtres d'affichage du site
Sélection multiple : CTRL+CLIC
◄◄
►►
novembre 2022
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9

Salon, conférence
Tutoriels de la simulation du MINARM [cliquer pour plus d'informations]
Date : 9 novembre 2022
10

Salon, conférence
Tutoriels de la simulation du MINARM [cliquer pour plus d'informations]
Date : 10 novembre 2022
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23

AFSim
Istres
Date : 23 novembre 2022
24
25
26
27
28

International
Orlando (US)
Journée
Date : 28 novembre 2022
29

International
Orlando (US)
Journée
Date : 29 novembre 2022
30

International
Orlando (US)
Journée
Date : 30 novembre 2022
Compteur de visites
Aujourd'hui101
Hier230
Semaine en cours2577
Mois en cours8556
Année en cours68645
Années précédentes181327
Total249972
Statistiques
Quelques images

Liste de données

Vous n'êtes pas ou plus connecté
Des informations supplémentaires sont disponibles pour les membres connectés :
se connecter .
Données accessibles
Il y a : 262 donnée de type definition ; 23 de thème Big data; 1 d'initiale I, 100 lignes affichées ou affichables.
Cliquer sur l'initiale des mots à afficher (50 lignes de données) puis choisir le nombre de lignes à afficher.
Pour constituer un glossaire, cocher les case de la colonne G, cliquer sur le bouton MAJ Glossaire puis sur l'icone :
[***] [Simulation] [Militaire] [Données] [Systémique] [Organismes] [Big data] [Entreprise] [Informatique] [ESN] [Métier] [Intelligence artificielle]
| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | | 50 | 100 | 200 lignes à afficher
DéfinitionSignificationSecteursBranchesPôlesThèmeG  
Internet des objetsLe terme « Internet des Objets » (IoT) a succédé à celui de « Machine to Machine » (ou M2M) pour désigner un marché en pleine croissance, qui promet de connecter à Internet vos objets du quotidien. L'innovation technologique - des capteurs communicants peu couteux et peu gourmands en énergie - a été connue du grand public grâce aux « wearables » : montre, semelle ou encore lunettes connectées. Ces termes en vogue sont donc, en réalité, au coeur d'une nouvelle évolution numérique. En 2020, le nombre d'objets connectés devrait être multiplié par 5 par rapport à 2015 et dépasser les 25 milliards. Par ailleurs, l'IoT contribuerait également à doubler la taille de l'univers numérique tous les deux ans, lequel pourrait représenter 44 000 milliards de gigaoctets en 2020, soit 10 fois plus qu'en 2013. Cette évolution (ou révolution) est rendue possible car le maillon principal de la chaîne (à savoir les réseaux de communication) devient opérationnel. Les réseaux et les technologies radios associées (réseau SIGFOX, protocole LORA, les technologies Bluetooth 4.0 ou DASH7,?) offrent aujourd'hui une réponse très efficace et fiable aux besoins spécifiques de communication des objets connectés grâce à un remarquable compromis débit/portée et avec d'excellentes performances de gestion d'énergie. L'émergence d'opérateurs et de réseaux facilite ainsi la mise en oeuvre et le déploiement de solutions adaptées à différents services. La France, dans cette nouvelle ère numérique qui commence, dispose de nombreux atouts : start-ups, pôles de compétitivité, opérateurs de niveau international, plan « objets connectés », label FrenchTech, etc. L'IdO a par ailleurs été classé comme principale priorité de la transformation numérique de l'économie européenne.
Pour la Défense, les technologies innovantes qui apparaissent avec l'IoT pourraient permettre d'augmenter de façon exponentielle le nombre d'objets connectés sur les théâtres d'opération. Ces objets en recueillant passivement et activement l'information à des fins diverses peuvent constituer un point d'inflexion dans la conduite des opérations. Si une avancée technologique ne constitue pas en soi une avancée militaire, la rencontre d'une possibilité technique et d'un concept d'emploi pertinent peut être décisive. Dans le cas de l'IoT, c'est donc la rencontre de ces deux éléments, généralement d'abord technologiques (les réseaux et technologies radios accessibles qui offrent une réponse très efficace et fiable aux besoins spécifiques de communication des objets connectés), puis seulement ensuite militaires (qui exploitent les possibilités ouvertes par cette technologie), qui peut donner naissance à une rupture. Ces technologies innovantes qui apparaissent avec l'IoT doivent être utilisées par la Défense afin de maîtriser l'information et d'accélérer encore le renseignement et le tempo des opérations.
Big data
Copyright © 2018-12-30 AFSim | TARDUS v7.4
25 entreprises et 85 adhérents individuels